Le temps passe trop vite à la ferme

Bonjour bonjour,

Comme promis, voici quelques nouvelles du camp à la ferme des Zulus. Quand je suis arrivé hier soir, les enfants terminaient leur veillée et pas n’importe laquelle puisqu’ils avaient fait un grand feu pour le repas et finissaient tout naturellement en grillant quelques marshmallows. Parce que c’est trop bon.

A peine eu le temps de dire bonjour à quelques uns qu’ils étaient déjà partis se brosser les dents et finir la vaisselle avec Santana. Ils étaient tous tellement à leur aise dans leur campement que certains n’ont peut-être même pas remarqué que j’étais là. Du coup je n’ai pas pu prendre de photos et les anims sur place m’ont confié qu’ils n’avaient quasiment pas le temps d’en prendre tant ils étaient occupés. Bon, ça n’a pas empêché quelques filles de se prendre en photo avec les lunettes de soleil de Romain, parce qu’il faut bien s’amuser un peu aussi !

Aux dires d’Elodie, les enfants qui ont un peu pleuré les deux premiers soirs sont partis se coucher sans broncher, trop contents d’aller retrouver les compagnons de tente. J’ai assisté pour ma part à un petit coup de blues tout à fait naturel à la moitié d’un séjour. c’est le signe que les enfants pensent à leurs parents, à leur maison, à leur lit, à leur chien… Et en même temps le signe que la fin du camp approche et qu’il faut en profiter à fond les deux jours restants.

En tout cas aucun gros coup de blues à signaler. Tout se passe à merveille avec une météo des plus clémentes. Un peu moins chaud le nuit et le matin, toujours du grand soleil l’après-midi.

Pour le retour vendredi, nous essaierons d’être tous revenus pour 17h au centre de loisirs.

D’ici-là, bonne journée 🙂

Certains enfants prennent un malin plaisir à éviter de se faire prendre en photo. Mais ils sont tous beaux, bien propres et pas trop dévorés par les moustiques 😉